Saveiz-vuos qi’ul étiat pssoblie d’écirre les ltteres des mots tatoelmnet dnas le dosérdre et que ntore crevaeu arrviait qaund mmee à cmopernrde la pahsre ?

Même avec un cerveau aussi souple, l’être humain à besoin d’un texte correctement écrit et sans faute, ni d’orthographe, ni de conjugaison, ni même de ponctuation. Quand aux fautes de styles… C’est à l’appréciation de chacun !

Avec l’explosion de la littérature auto-éditée et les faiblesses avérées de notre système éducatif, le correcteur professionnel à de beaux jours devant lui.

Les logiciels de correction

Quand le correcteur d’orthographe intégré à votre traitement de textes ne semble plus suffisant, il est possible de vous procurer un logiciel spécifiquement dédié à la correction, tel que Antidote. Ces outils utilisent souvent un processus d’auto-apprentissage qui leur permet d’apprendre progressivement quel est votre style, le type de langage que vous utilisez avec ses éventuels termes techniques et même quels synonymes ou homonymes vous proposer pour remplacer le terme selon lui tendancieux.

Même si vous finirez par maitriser votre nouvel outil, cela vous coutera de longues heures de travail supplémentaires que vous n’avez peut être pas à votre disposition.

Il ne vous reste plus qu’à trouver un prestataire capable de corriger votre œuvre littéraire.

Les correcteurs freelance

Comment le choisir ?
Vous trouverez sans peine sur Internet différentes plateformes listant les nombreux professionnels effectuant de la correction de manuscrit ou de tout autre texte en freelance.

Ils se font souvent rémunérer au nombre de mots, ou parfois sur une base forfaitaire. Exemple de tarif : 3 € les 1000 signes.

Attention à bien les choisir et à vérifier plusieurs points :

  • Assurez-vous qu’il dispose d’un numéro de SIRET prouvant qu’il a déclaré son activité professionnelle
  • Consultez ses références et son curriculum vitae. S’il a fait des études de français, c’est tout de même plus fiable que s’il a un Master en informatique !
  • Testez ses capacités avec un échantillon de votre prose avant de signer un contrat
  • Vérifiez en consultant son site web ou en contactant ses clients qu’il ne travaille pas en sous-traitance. Certains petits malins font appel à du personnel parfois situé off-shore dans d’autres pays francophones aux salaires très nettement plus bas…
  • Signez un contrat qui stipule clairement le nombre de mots analysés, le tarif pour ce travail, la garantie qu’une nouvelle correction sera effectuée si des erreurs persistent et ne payez pas la totalité de la prestation avant d’avoir la certitude que le travail a été correctement fait

Les sociétés de traduction

Pourquoi choisir une société plutôt qu’un freelance ?

Peut-être parce que vous aurez naturellement plus confiance en une entreprise qu’en une personne à son compte. N’oubliez cependant pas que nombre de ces sociétés font appel à des prestataires indépendants une fois que le contrat est signé avec l’auteur !

Vous pourrez aussi trouver des tarifs parfois très bas chez certaines sociétés. Attention encore une fois : la sous-traitance peut avoir lieu vers des pays où le français n’est pas forcément la langue maternelle !

Vous voulez faire corriger votre manuscrit ?

M@nuscree vous met en relation directe avec l’un de ses prestataires, tous professionnels réputés pour la correction de livres et autres ouvrages. Demander un devis de correction.