Ce livre n’est pas un essai, encore moins un ouvrage d’universitaires, mais un témoignage et un appel aux consciences. L’opinion publique se désintéresse globalement de la problématique carcérale alors que la France est le mauvais élève européen en matière de conditions de détentions : Les détenus ne sont pas uniquement condamnés à la privation de liberté, mais aussi à la privation de leur dignité…
Outre le récit (sous la forme d’un journal) d’Eric Bertin ex détenu, qui dédie ce livre à tous les personnes détenues et « au petit oiseau qui vient picorer ses miettes de pain chaque matin pour lui tenir compagnie », l’ouvrage propose une présentation du système carcéral français avec ses défauts et ses failles, le ressenti de Bruno Boulais dans sa démarche de visiteur de prison, la publication de lettres de détenus, des témoignages de personnes en détention recueillis par l’Observatoire International des Prisons Section française et celui d’un avocat, Maitre Benoît David.
Les auteurs convoquent enfin Michel Foucault qui publia, en 1975, « Surveiller et punir », texte qui fit grand bruit (jurant avec le silence relatif, voire le black-out d’aujourd’hui) il y a presque un demi-siècle et dans lequel il dénonçait, déjà, l’échec de la prison en tant que lieu d’enfermement et de punition.
Bruno Boulais et Eric Bertin ont souhaité apporter leur modeste contribution à un débat public aujourd’hui presque éteint, mais dont les braises ne demandent, peut-être, qu’à être tisonnées pour se rallumer.

Auteur

Vous devez être connecté pour pouvoir me contacter. Créer votre compte